Les conditions de crédit s’améliorent pour les « primo-accédants »

La semaine dernière, cette information a été livrée dans la parution mensuelle du baromètre Crédit Logement-CSA. Il se trouve que les taux de crédit immobilier ont de nouveau touché un plus bas historique pour une moyenne de 2,11% exempté du coût des assurances et des sûretés. De son côté, la durée des prêts tend à s’allonger petit à petit. En conséquence, les emprunts se sont étendus en moyenne à six mois depuis l’été 2014. Un effet de ce genre profite effectivement aux emprunteurs, notamment les plus jeunes qui achètent pour la première fois un logement. Il s’agit des « primo-accédants » dont le pouvoir d’achat est pratiquement faible.

Un double effet favorable aux jeunes

balance-cochon-poucent-27062012

Le taux en baisse additionné au prolongement du prêt ne peut être que favorable aux jeunes emprunteurs, car ils ont la possibilité de contracter un crédit sur une longue durée. « Le flux de la primo-accédant (…) retrouvent ainsi de la vigueur » indique un économiste dans le baromètre. Malgré cela, le rebond est beaucoup moins spectaculaire par rapport à ce que l’on s’attendait. Pour sa part, le réseau immobilier Guy Hoquet constate un très léger rebond de la part des primo-accédants qui est passé de 31% en 2014 à 35% au premier trimestre 2015. Les primos représentent 45% des emprunts en ce jour en 2015, contre 43% l’an dernier chez le courtier Vousfinancer.com, ce qui est bien loin du pic de 58% en 2011. A en déduire que bon nombre de « primos » en puissance ne sont pas encore intéressés par l’idée de s’offrir un logement.

Pourquoi le rebond n’est-il pas spectaculaire ?

fredthumb.php

Cette réticence des jeunes à recourir à un crédit immobilier serait liée à l’instabilité professionnelle. Ils sont le plus souvent recrutés en CDD ou en intérim en début de carrière, ce qui les empêche d’investir sur le long terme. Pourtant, les banques sont disposées à fournir des efforts pour mobiliser cette population. Pour ce faire, elles ont mis en place des offres spéciales dédiées aux jeunes en proposant une grille de taux avantageuse et sous condition d’un financement sans apport. Certaines villes comme Paris et Toulouse proposent même des compléments de prêt à 0%.

Publier un commentaire